Fort-Morn est un royaume magique, inspiré de l'univers de J. K. Rowling sur Habbo.fr.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Les Sorciers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abraxas WissenwaldZodiaque : Scorpion Messages : 37
Date d'inscription : 14/05/2017
Localisation : Wand Factory

Feuille de personnage
Nom du personnage: Abraxas A. Wissenwald
Âge: 123 ans
avatar
Admin
Admin
MessageSujet: Les Sorciers   Mar 16 Mai - 21:11
Qu'est-ce qu'un Sorcier ?



Un sorcier est une personne, un être, humain, possédant des facultés/capacités magiques.

Ces capacités magiques lui sont innées, grâce au flux magique qui le compose, dû à un gène spécifique héréditaire, bien que certains enfants de sorciers puissent naître "cracmol", ce qui signifie un enfant de sorcier(s) qui n' a pas de pouvoirs magiques, qui ne présente aucune capacités magiques, nous allons en reparler.

La magie est le fondement de la culture magique au même titre que la science
et la technologie sont les fondements de la culture moldue ; les moldus étant les êtres humains dépourvus de pouvoirs magiques, de capacités magiques, de flux. C'est donc la magie qui différencie les sorciers des "moldus", ne provenant pas de famille de sorciers et qui, depuis un moment, persécutent les sorciers et qui plus tard, seront séparés de notre communauté comme à Fort-Morn. Des mariages entre moldus et sorciers sont néanmoins possibles, bien que ça ne le soit pas à Fort-Morn qui s'est totalement coupé du monde et n'a accueilli en son sein que des sorciers ; ces mariages peuvent autant faire naître des cracmols que des sorciers, bien qu'il y' ai davantage de chances pour qu'un sorcier naisse de cette union, car le gène que possède les sorciers et sorcières qui font d'eux des sorciers est dominant, là où celui des moldus est récessif. Certains pays ont interdit et interdiront plus tard le mariage entre un moldus et sorciers, car cela représenterait un risque potentiel pour le code international du secret magique qui paraîtra plus tard et que je ne détaillerai pas quand d'autres prôneront sans doutes la suprématie des sorciers face aux moldus et potentiellement des sangs-purs, où une telle association serait très mal perçue voir condamnée.

Chez les humains, la possibilité de faire de la magie, ou son absence, est un attribut génétique inné comme je l'ai dis.
Le premier est la norme chez les enfants de couples magiques et rares dans ceux des moldus.
Ceux qui ne peuvent faire de la magie et qui sont néanmoins nés de parents magiques sont connus comme cracmols comme je l'ai dis, c'est lorsque le gène non-magique refait surface, surplombant le gène logiquement dominant, faisant de la progéniture un être non-magique.
Il y' a également un fait avéré, qui traite d'enfants sorciers, qui, suivant les moeurs de leur époque, se refusent à être sorciers pour X raisons, et tentent de rompre le lien qui les unit à leur flux, ils le réprime ; c'est par ce genre de pratique que né un Obscurus ; mais c'est en défense contre les forces du mal que vous développerez le sujet.

Une sorcière ou un sorcier né de parents moldus sont connus comme étant des enfants de moldus ; il est probable que ce phénomène se produise lorsqu'une famille moldue est issue d'une famille de cracmols, et le gène de la sorcellerie refait surface plusieurs générations plus tard. Les Nés-Moldus sont beaucoup plus fréquents que les cracmols, ce qui peut s'expliquer par la différence de taille des communautés magique et non magique (les moldus sont beaucoup plus nombreux).

Il existe d'autres êtres magiques dans le monde des sorciers qui peuvent également faire de la magie, comme les elfes de maison, les gobelins ou les vélanes, ou encore les hybrides, avec du sang de sorcier et du sang d'êtres magiques, comme les vélanes par exemple.
Rien que de par notre métabolisme, le flux intervient ; le nôtre est plus rapide et solide que celui des moldus ; je laisse le soin aux médicomages de vous enseigner cet aspect s'ils le désirent.

En outre, les sorciers peuvent être classés par statut de sang :

- les descendants de lignées de sorciers sont appelés "Sang-Pur",

- ceux n'ayant qu'une partie de leur famille magique sont des "Sang-Mêlé",

- et les enfants de Moldus sont des "nés-Moldus".

Les enfants de sorciers n'ayant aucune capacité magique sont quant à eux appelés "cracmols".


Pour parler davantage de la magie, sachez que celle-ci peut survenir inconsciemment, sous des effets aléatoires et incontrôlés sous le coup d'émotions trop vives, ce qui arrive régulièrement chez les jeunes sorciers avant leur initiation ; c'est pourquoi ils sont envoyés dès leur 11 ans au sein d'une école spécialisée, pour leur apprendre à la connaître (pour les enfants issus de familles moldues), se connaître et la contrôler comme se contrôler soit même.

La magie peut donc être utilisée sans canalisateurs, sans baguettes, et sans formule précise ; nous y reviendrons, mais sachez que la magie utilisée sans baguette est souvent incontrôlée, imprécise, et beaucoup moins puissante.
Néanmoins, avec une extrême concentration, beaucoup d'expérience et un certain talent dans ce domaine, l'utilisation de magie contrôlée sans baguette est faisable, à certains degrés de facilité prêt.
La magie curative, ou l'apparition de flammes dans un âtre de cheminée, ou encore le déplacement d'une roche d'un point A à un point B reste relativement accessible après avoir compris et appris à utiliser la magie, à utiliser des sortilèges informulés, etc, etc. ; mais interagir avec les éléments, ou toute autre forme de magie complexe, sans baguette, est un défi que seuls les meilleurs sorciers peuvent accomplir.
Tout passera par le mental et épuisera significativement le sorcier à mesure que l'effet se complexifiera ou la durée s'intensifiera, d'autant que le canalisateur apporte ses propres propriétés magiques aux sortilèges lancés !
Presque toute la magie humaine est faite avec l'utilisation d'un outil ou à l'aide d'un point d'appui, d'un canalisateur, généralement une baguette ou encore un sceptre. Un sorcier ou une sorcière est à son meilleur lorsqu'il utilise sa propre baguette et c'est bien pour cela que certains êtres ne sont pas autorisés à en utiliser et que la science de leur confection ne leur est pas enseignée ; car certains être possèdent une magie différente de celle des sorciers, davantage puissante sous certains aspects.
L'utilisation d'une autre baguette engendrera des sortilèges moins puissants qu'ils devraient l'être normalement, en raison des lois des baguettes - que vous pourrez étudier si vous le souhaitez.
Pour exemple, une baguette de Pin avec une plume d'Oiseau-Tonnerre sera sensible aux sortilèges informulés, aux sortilèges lancés sans prononcer la formule, et sera extrêmement puissante mais difficile à maîtriser, avec une certaine facilité pour la métamorphose ; En somme, pour de la magie offensive, de combat, invoquer le feu ou je ne sais quelle autre utilisation de ce type, elle produira de puissants sortilèges flamboyants mais, les baguettes nécessitent bien des pré-requis et ce sont elles qui choisissent leur sorcier.
Ca n'est néanmoins pas le sujet de ce cours, pour tout ce qui est des baguettes magiques, de leur histoire, il faudra également voir ça avec le fabricant de la ville.

La magie peut également être utilisée sous sa forme la plus noire, ou sous forme de malédictions ou de rituels spécifiques, pouvant allier plusieurs arts magiques, tout comme d'autres formes de magie mais cela, nous ne le traiterons pas.


Ce qu'il y' a à savoir c'est que la magie ne se limite pas aux sortilèges et bien d'autres choses que les sorciers et les êtres magiques ou encore les baguettes possèdent des vertues magiques telles les plantes ou encore les runes pour ne citer qu'eux.

On retrouve des traces de magie aux époques les plus anciennes de notre monde car elle a toujours été présente ; citons notamment Circée, Méduse ou encore Merlin.
Les magiciens égyptiens mirent des malédictions sur les tombes.
A l'époque des livres et des films, les briseurs de sorts de Gringotts tentent de retrouver d'éventuels trésors enfermés dans ces tombes.
Vous pourrez d'ailleurs acheter, au noir, des objets maudits auprès de certains sorciers à Fort-Morn tout comme des potions en tout genre et des poisons ou encore des objets enchantés ! Certaines pyramides ont des squelettes mutants de moldus qui s'étaient perdus, avec des têtes supplémentaires et d'autres choses. Des sorciers indiens ont créé le sortilèges d'invocation de serpents, qui est parfois utilisé par des sorciers appelés "charmeurs de serpents"... La magie est intégrée dans la société et des sorciers sont tenus en haute estime.
Cependant, la magie noire est déjà pratiquée dans la Grèce Antique.
Par exemple : Herpo l'Infâme a créé le premier basilic ainsi que les Horcruxes.

Beaucoup de Sorciers sont ignorants de la science et de la téchnologie moldus, car ils n'ont aucunement besoin de s'en servir, c'est pour cela que des cours d'EDM, d'étude des moldus, sont prodigués aux élèves à Poudlard à l'époque des livres et de la saga, car les communautés se sont séparés plusieurs siècles auparavant ; en l'occurrence, nous, devrions en être plus ou moins coutumiers mais, de la science du XVème siècle.
Comme ces derniers, les moldus sont en revanche ignorants des pratiques de sorcellerie. Ce qu'il reste d'une époque révolue où sorciers et moldus cohabitaient à des degrés spécifiques, bien avant la mise en place du "Code International du secret magique" est inscrit dans les contes, légendes et mythologies bien que là, en l'occurrence, bon nombre de moldus soient au courant que la magie existe, ce qui poussa d'ailleurs à la traque des sorciers et à la fondation de Fort-Morn.
Indépendamment de la puissance d'un sorcier ou une sorcière, ils ne sont nullement sans limites ; voici quelques-unes des limites de la magie :

- Règle de Conjuration :

Bien qu'il soit possible de conjurer les choses à partir de rien, du Néant, ou d'y envoyer des choses, il est beaucoup plus difficile de créer quelque chose qui correspond à une spécification exacte plutôt que quelque chose de banal ; d'ailleurs, tous les objets de sorts conjurés ont tendance à ne pas durer, tel un Patronus.

Plus l'objet sera complexe et défini, plus il faudra que le sorcier le définisse mentalement sous toutes les coutures et qu'il fasse donc preuve d'une intense concentration et d'une maîtrise de lui et de la magie développée.
A savoir également que, pour les conjurations et métamorphoses animales, certaines espèces sont plus simples à conjurer que d'autres et il est également plus rare de croiser des Animagus volatiles.
Par contre, sachez que créer la vie est impossible (ref. Lois de Gamp sur la métamorphose élémentaire).
Il est néanmoins possible de faire apparaître et d'envoyer des choses d'un endroit à un autre, comme c'est le cas pour la nourriture qui ne peut pas être créée (ref. Lois de Gamp).

- Règle contre la Résurrection :

Il est également impossible de ressusciter les morts.
Alors que les cadavres peuvent être transformés en êtres serviles, les Inferis, faisant en sorte que, l'être ressuscité soit sous le commandement du sorcier, mais ne soit guère plus qu'un corps, un zombie sans âme ou volonté propre, animé uniquement par la magie. Il est également possible via le rare effet Priori Incantatum ou la pierre de résurrection de converser avec un fantôme "ombres" de personnes assassinées mais qui n'ont pas laissées au préalable d'empreinte d'eux sur terre, sous forme fantomatique. Ceux ramenés de ces manières ne sont pas corporels, et ne souhaitent pas être dérangés durant leur repos. Le résultat d'une telle convocation est généralement préjudiciable à l'invocateur.
Sont-ils des empreintes d'eux-même ou ces procédés invoquent-ils leurs âmes ? Nul ne le sait ; néanmoins, ces êtres n'appartiennent pas à ce monde, toujours séparés par un voile ; ainsi, rendre véritablement la vie à une personne décédée, physiquement sur terre, est impossible.
Tout ce qui concerne la mort est d'ailleurs étudié, à l'époque des livres et des films, au Ministère de la Magie comme certains sorciers l'ont longtemps fait durant leur vie.
Le fait est que la saga tourne autour d'une symbolique qui fait que l'âme, à la mort, conserve certes son identité mais s'en retourne au grand tout, à "Dieu" ou à l'Univers, la composante originelle, s'en retourne vers le Créateur. Peu de gens savent ce qu'il advient de l'âme après la mort et seuls quelques initiés en prennent conscience, et se libèrent de la peur de la mort et aiment tout et tout le monde via la connaissance qu'ils ont reçus. Que certains continuent d'errer sur terre dénote le refus par l'incompréhension, et donc la peur de la mort, de l'après, d'aller plus loin, alors ils se rattachent au monde terrestre de toutes leurs forces et y conserve donc une empreinte et c'est ainsi que né un fantôme ; votre âme, l'empreinte de l'être que vous étiez, reste sur terre et se refuse à Dieu mais votre âme ère entre deux mondes car votre vous matériel est mort, mais votre être éthéré, immatériel, ne va pas là où elle devrait être, ainsi, vous n'êtes ni morts, ni vivants, vous êtes sans être. Ainsi, ceux ramenés par le Priori ou la pierre de résurrection sont les âmes qui sont allés au delà.

- Règle contre l'immortalité :

De même, il est impossible de se rendre immortel.
Les sorciers se servent d'un objet mystique de grande puissance pour maintenir la vie (comme la pierre philosophale créée par Nicolas Flamel ou un Horcruxe, ce dernier ayant été utilisé par Lord Voldemort, Herpo l'infâme ou encore Gidéon Vladek...) qui, la pierre, sous forme de l'Elixir de Longue-Vie, prolonge la vie, et l'Horcruxe, rattache une part de son âme au monde terrestre afin que même si le corps meurt, l'âme reste sur terre dans un corps ; par conséquent, l'être n'est pas vraiment mort, mais peut mourir si l'ensemble des réceptacles contenant l'âme son détruits. Tant que ce n'est pas le cas, même si votre corps meurt, votre âme ne s'envole pas ailleurs, elle reste sur terre puisque qu'une part d'elle continue de vivre ici dans un réceptacle et un rituel de magie noire permet, à la part qui ère sur terre sans réceptacle, de recouvrer un corps physique.

Je laisse néanmoins le soin à mes collègues de métamorphose de vous détailler les lois de Gamp quant à la métamorphose élémentaire qui relate ce qui ne peut pas être créé à partir de rien.

Ce qu'il faut également savoir, c'est que les émotions interférent énormément avec nos pouvoirs, notre magie.
Plusieurs sorts magiques impliquent l'utilisation d'émotions lors de leur utilisation ; les intentions également, qui sont un pré-requis pour le lancement de nombre de sortilèges.
Les Patronus, sont influencés par vos émotions positives et un Patronus corporel se modifiera au fur et à mesure du temps, de vos expériences, de vos préférences, de vos sentiments... Les sortilèges de magie noire nécessitent des sentiments et des intentions vraiment très négatifs... Les sorciers sont également affaiblis lors de la présence des Détraqueurs pendant de longues période ; en effet ces créatures attaquent leur proie psychologiquement en leur faisant rappeler leurs pires souvenirs, laissant les victimes physiquement vulnérables et déprimées, leur ôtant tout goût de vivre, pouvant aller jusqu'à leur voler leur âme grâce au "baiser du détraqueur" que vous verrez en DCFM (Défense contre les forces du mal), qui furent quant à eux, inspirés d'une dépression qu'avait subie l'auteur et de la dépression en elle-même donc.

Et il y' a bien d'autres exemples comme les métamorphomages, et la magie qui survient de manière incontrôlée sous le coup de la colère, d'appréhension ou autre, etc, etc.
La magie noire quant à elle, comme expliqué, fait appel aux plus noirs sentiments qui soient ; la majorité d'entre eux requiert une volonté de faire souffrir bien plus que de nuire (ref. maléfices) voir même... De tuer.
Ces sortilèges, sont interdits et condamnables à la peine capitale, le gouvernement étant assez sévère pour ce qui est de la magie noire et de ses adeptes et ce en tout temps, surtout depuis l'avènement de Lord Voldemort ou encore plus récemment, celui de l'Ordre Noir dirigé par Lord Erebos a.k.a Gideon Vladek en 2016.
La magie noire leur servant le plus souvent à assouvir leurs fantasmes, utilisée à des fins égoïstes, néfastes, afin d'imposer leur volonté, d'obtenir la puissance... Ce qui poussera nombre d'entre eux à vouloir, à des fins dominatrices, égocentriques, ou pour la pérennité d'une doctrine, devenir éternels et à des fins plus matérielles, immortels et de bafouer les règles de la nature en allant à son encontre.

Toute magie démontrée explicitement aux moldus est un risque pour le code du secret magique et est fortement répréhensible, toujours à l'époque des livres et de la saga, Fort-Morn n'ayant aucune interaction avec les moldus et ne pouvant en avoir ; des mesures sont ensuite prises pour faire oublier aux moldus ce qu'ils ont vus.
La magie noire, à leur époque où à Fort-Morn, est toujours mal vue car malgré la doctrine élitiste de la supériorité des sorciers face aux moldus admise en grande majorité à Fort-Morn et prêchée par l'Eglise, nombre de sorciers ne veulent pas se voir imposer des choses à eux même malgré qu'ils veuillent le faire subir aux moldus. Ainsi, la magie noire est répréhensible car la masse populaire n'est pas adepte de la puissance ou de la supériorité d'un sorcier par rapport à un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les Sorciers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Banquet du Tournoi des 3 Sorciers
» Sorciers Noirs | X
» [CHAPITRE 4] Le monde des sorciers s'embrase.
» Sorcières et sorciers célèbres.
» Tour de sorciers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fort-Morn - La cité des Sorciers :: Tutoriels :: Créatures & particularités-